Comment décrocher un job chez EY en France…

Le cabinet de conseil et d’audit EY a annoncé ce mercredi les nominations d’Alain Perroux et d’Éric Fourel aux fonctions respectives de managing partner pour la Région Western Europe & Maghreb et country managing partner pour la France. Ils succèdent ainsi à Jean-Pierre Letartre qui a dirigé EY en France depuis 10 ans et la Région Western Europe & Maghreb depuis 2017, et dont les mandats sont arrivés à leurs termes le 30 juin 2019.

« La succession de Jean Pierre Letartre intervient à un moment charnière pour notre firme en France », explique Eric Fourel. « La rotation obligatoire de nos grands mandats d’audit comme la transformation digitale de nos métiers sont autant de défis que nous allons devoir relever au cours des cinq prochaines années sur fond d’une volatilité économique et géopolitique qui s’accentue et d’une révolution climatique qui s’accélère ».

« Avec l’ensemble des associés et des équipes, nous cherchons à intégrer les technologies les plus avancées pour répondre aux besoins de performance et de transparence de nos clients et à leur recherche de sécurité », souligne Alain Perroux en charge de la région Western Europe & Maghreb qui compte 17 pays dont la France, les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, le Maghreb et l’Afrique Francophone.

De la blockchain à l’IA…

C’est donc le bon moment de postuler chez EY. En France, le cabinet a enregistré neuf années consécutives de croissance de son chiffre d’affaires et une progression de l’ensemble de ses activités de +64% depuis 2010. En 2018, EY annonçait un chiffre d’affaires de 1,092 Md€ pour l’exercice clos au 30 juin et une croissance de 6,3% par rapport à l’année précédente.

Reste dès lors à savoir où postuler. Quel que soit votre degré de séniorité, vous pouvez bien sûr postuler dans les départements conseil, audit, fiscalité et droit, transactions services et autres services financiers. Mais comme d’autres cabinets tels que Mazars, EY a choisi de prendre à fond le virage technologique et décidé d’accroître sa capacité d’investissement vers de nouvelles compétences et de nouvelles technologies.

A titre d’exemple, EY a annoncé en novembre dernier la nomination de Xavier de Boissieu en tant que responsable des activités Blockchain pour l’Europe, le Moyen-Orient, l’Inde et l’Afrique (EMEIA), avec pour ambition d’accélérer de manière significative le développement de produits et solutions autour de cette expertise.

Design et Ux, Architecture digitale, Agile et Product Développement, Data science/Analytics, Robotics, Intelligence Artificielle / Machine Learning, Cybersécurité : les compétences recherchées sont multiples et la majorité des profils recrutés dans ces domaines est amenée à évoluer au sein du EY Wavespace à Paris, un espace collaboratif qui héberge l’ensemble des activités de R&D, d’expertise en blockchain et en intelligence artificielle de la zone EMEIA qui rassemble plus de 400 experts au service de projets et développements d’outils innovants.

« L’attractivité d‘EY vient de notre capacité à offrir des carrières intéressantes avec des missions au cœur des transformations technologiques actuelles », explique Eric Mouchous, associé EY, responsable Consulting pour la zone Western Europe et Maghreb, pour qui « le renforcement permanent des équipes est une priorité afin de répondre aux attentes des clients ». Vous savez donc ce qui vous reste à faire…


Thierry Iochem Ι Read more on efinancialcareers.com

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*