A quoi ressemble le quotidien d’un stagiaire dans un Big Four

Il va sans dire que chaque stage est unique, mais il existe des points communs entre les stages chez EY, Deloitte, PwC et KPMG. La charge de travail peut varier – mais l’accent est mis sur la formation.

La forme prime sur le fond

Quand il s’agit de recruter des stagiaires, les Big Four ont tendance à rechercher des écoles cibles, mais privilégient souvent l’adéquation culturelle aux compétences techniques existantes, selon derniers résultats des études et entretiens réalisés par Vault.

Le résultat final est qu’une grande partie du stage est centrée sur la formation – ce que certains stagiaires débutants apprécient et que d’autres trouvent monotone.

Par exemple, aux Etats-Unis, les stagiaires d’été de premier cycle chez KPMG passeront une semaine complète à suivre une formation nationale hors site à Orlando, en Floride, avant même de commencer. Les étudiants de deuxième année sélectionnés pour faire partie du programme de stages « Discovery » de Deloitte seront quant à eux invités à une conférence nationale de trois jours à l’Université Deloitte pendant les mois d’été.

« La formation ici est trop générale au début. Je pense qu’il serait préférable de personnaliser davantage la formation ou au moins de la diviser en départements, car celle-ci sera très différente selon le groupe dans lequel vous travaillez », déclare un ancien stagiaire de PwC. C’est une plainte fréquente chez ceux qui connaissent le secteur d’activité dans lequel ils aimeraient travailler, bien que les stagiaires souhaitant avoir accès à de multiples opportunités voient dans une formation plus complète un atout.

Après la semaine de formation, les stagiaires de KPMG consacreront la moitié de l’été à l’audit et l’autre moitié aux services de fiscalité, de conseil ou de services aux entreprises. Les stagiaires de deuxième année de Deloitte effectueront une rotation dans deux des trois principaux secteurs d’activité de la société : audit & assurance, risques & conseil financier, ou fiscalité. « Le stage consiste uniquement à déterminer ce que vous voulez faire à long terme et à vous mettre en face des personnes qui dirigent le groupe », relève un ancien stagiaire de Deloitte à New York qui travaille maintenant pour EY. « Utilisez tous les événements de réseautage à votre avantage ».

Vous risquez d’être surchargé de travail. Ou vous ennuyer

Selon votre université, vous pouvez faire un stage dans l’un des Big Four pendant l’été ou pendant votre année junior. L’avantage d’un stage d’été est que c’est la basse saison dans les cabinets d’audit et de fiscalité; moins de travail et plus de temps pour la formation et le mentorat. Mais cela conduit souvent à des missions « monotones », « fastidieuses » et « ennuyeuses » qui peuvent être répétitives, plutôt que du travail client critique, selon les répondants de Vault.

A contrario, être stagiaire pendant les mois d’hiver les plus chargés est extrêmement stressant et s’accompagne de longues heures, ce qui peut être quelque peu atténué si vous êtes embauché à un taux horaire, conformément à la norme de l’industrie, et si vous êtes éligible pour des heures supplémentaires. On sait que la plupart des stagiaires des Big Four gagnent 30 $ de l’heure voire plus. Une ex-stagiaire chez KMPG indique que même si le stage effectué au cours du semestre est tout sauf une sinécure, il offrait une expérience professionnelle plus pratique et la possibilité de tisser des liens plus étroits avec les employés en place. « Ces entreprises sont énormes. Vous pouvez vous perdre pendant l’été sans rien en retirer », déclare-t-elle.

Le stage en consulting, un job à temps plein

Comme toutes les entreprises ayant une practice conseil, les Big Four se tournent vers les programmes de MBA pour occuper une partie des sièges de leurs activité de conseil. Mais ils embauchent également des étudiants de premier cycle. Ceux qui ont fait des stages en tant que consultants chez EY, Deloitte, PwC et KPMG sont généralement plus optimistes quant à l’expérience que ceux qui travaillaient uniquement dans les domaines de la fiscalité et de l’audit.

Les stagiaires consultants ont déclaré qu’ils travaillaient souvent sur des tâches importantes, interagissaient avec les clients et la direction, et se rendaient même sur les sites des clients. « C’était bien d’expérimenter les voyages, mais cela signifiait aussi que je n’étais pas là pour les événements avec les stagiaires », note une ancienne stagiaire de Deloitte.

La voie royale passe par Excel

Les deux anciens stagiaires du Big Four que nous avons interrogés avec une pléthore de répondants de Vault ont tous donné le même conseil aux étudiants. Suivez un cours sur Microsoft Excel et devenez aussi compétent que possible avant de commencer votre stage. Connaître Excel « peut vous donner une longueur d’avance sur la concurrence », car vous serez en mesure de réaliser des tâches que d’autres ne peuvent accomplir, selon l’ancien stagiaire de PwC.


Beecher Tuttle – Read more on efinancialcareers.com

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*