Management — 02/07/2018 at 09:00

Le métier de trader matières premières vu par… un stagiaire à Genève

by

cotation

Le trading graduate programme s’articule autour d’une combinaison de rotations entre différentes positions qui permettent de découvrir la totalité de la chaîne de valeur et de développer les compétences nécessaires pour devenir un trader de matières premières.

Chacun des graduates (« trainees ») intégrant le programme de LDC se voit assigner à une plateforme de trading pour une durée de 9 mois (oléagineux, sucre, café, coton, fret maritime, grains, etc.) et changera ensuite de plateforme et/ou de position. Au bout d’environ 18 mois, le graduate trader qui a su faire preuve de bons résultats et de son potentiel, se verra offrir une position permanente qui correspond à son profil et ses préférences. Ce programme est donc une opportunité unique de tester plusieurs métiers et différents marchés. Il permet un quotidien varié et offre des perspectives toujours nouvelles au graduate.

Les marchés sur lesquels intervient LDC évoluent à des rythmes différents et dans des zones souvent soumises à des perturbations, ce qui a un impact direct sur le quotidien des traders.  Le marché du fret par exemple est ce que l’on appelle un « fast-pace market », marqué par une forte volatilité pouvant gagner ou perdre plusieurs milliers de dollars US en quelques heures. Ainsi, le graduate assigné à ce marché devra se montrer extrêmement vigilant lors de l’exécution des transactions, suivra attentivement les évolutions du marché et analysera le « hedging » des transactions physiques. Dans un tout autre registre, le graduate évoluant sur un marché moins volatile tel que les grains, aura l’occasion de dédier une grande partie de son temps à la recherche quantitative et qualitative, au « controlling » (finance) ou à l’exécution physique des transactions.

D’autre part, les tâches attribuées au graduate diffèrent selon les matières premières et les besoins de la plateforme sur laquelle il travaille. Par exemple, si un graduate parle couramment le russe et qu’un « desk » souhaite développer le marché russe, les traders n’hésiteront pas à le solliciter, en lui donnant d’importantes responsabilités sur ce marché ou voire même en l’envoyant sur place en Russie. Dans une autre mesure, si l’équipe finance du desk a un besoin immédiat, alors le graduate consacrera une partie de son temps au controlling, etc.

Les principales tâches s’articulent autour des compétences requises pour être trader, à savoir l’exécution des transactions physiques, le controlling, le marketing, la recherche et la gestion des risques. Ainsi, au bout de 18 mois, le graduate aura été exposé à l’ensemble des métiers que doit maîtriser un bon trader :

· La phase de recherche consiste à étudier de manière très détaillée l’offre et la demande pour la matière première en question, par pays, régions et continents, afin de donner l’information la plus précise aux traders et qu’ils puissent maximiser leurs gains.

· L’exécution (ou l’opération) consiste à faire en sorte qu’une transaction physique exécutée par un trader soit réalisée du mieux possible, c’est-à-dire que l’acheminement de la matière première d’un point A à un point B dans le monde se fasse sans encombre, dans les délais impartis et dans le respect des conditions négociées avec le client. (Stockage, transport, qualité du produit, facturation, assurance, lois maritimes…)

· Le controlling (ou finance) consiste en le suivi des positions physiques et papiers des traders, ainsi qu’au calcul du « Profits & Losses » (P&L) du desk, le suivi du « Market Risk », du « Hedging du desk » et l’exposition total du desk par rapport à la taille du marché, et à la taille de LDC.

· Une rotation en marketing permettra au graduate, sous la supervision d’un trader senior, de maintenir et développer des relations avec les clients et contreparties tout en implémentant les stratégies de trading.

Dans le cadre de ces rotations, les graduates sont également exposés aux débats quotidiens et aux prises de décisions qui forment la stratégie de trading, les préparant progressivement à développer leur influence sur la stratégie locale ou globale de leur plateforme. Au-delà des tâches exposées, les graduates chez LDC sont fortement encouragés à participer activement au développement de nouvelles idées. La prise de risque mesurée est encouragée.

Aussi, LDC est l’un des derniers « light asset trading shop », qui réalise la majorité de ses revenus grâce à ses activités de « pur trading » et qui par conséquent investi beaucoup dans le développement de ses futurs traders. Ainsi, les Graduates suivent également des cours de trading, assurés par des traders seniors, ou des membres du management de LDC au quotidien et dans le contexte de la Trading Academy. L’idée est de transmettre leur savoir et d’assurer la pérennité des techniques de trading propre à LDC.

Jean-Sébastien Manuel est stagiaire en trading commodities au sein de LDC (Louis Dreyfus Company) à Genève.


Jean-Sébastien Manuel – Retrouvez cet excellent article sur efinancialcareers.com


Leave a Reply

— required *

— required *