Management — 31/01/2018 at 12:45

Combien d’entre vous ont déjà fantasmé sur un(e) collègue au travail ?

by

girl3

De la drague à l’histoire d’amour, une étude publiée mardi 30 janvier dévoile nos manières de gérer sexe et amour au bureau.

Qui n’a pas déjà eu le coup de foudre pour cet élégant jeune homme venant de rejoindre le service IT, ou cette directrice marketing qui vous fait tous les lundi une réunion pour suivre votre progression sur un projet ? Si vous vous reconnaissez dans ces quelques exemples, vous n’êtes probablement pas le seul. 71% des Français ont déjà fantasmé sur un(e) collègue de travail. C’est ce que révèle une étude* publiée mardi 30 janvier par MisterTemp, entreprise spécialisée dans l’intérim digital.

Et certains ne s’arrêtent pas au fantasme : ils prennent le taureau par les cornes et vont directement aborder le ou la collègue qui leur a tapé dans l’oeil. Ainsi 56% des Français confient avoir déjà dragué au travail. Les hommes sont d’ailleurs plus entreprenants que les femmes, 63% d’entre eux ont déjà fait le premier pas, contre 48% des travailleuses. Ce qui passe parfois par l’envoi de sextos, là aussi plus utilisés par les hommes (34%), que par les femmes (18%).

N’allez pas croire que ces marivaudages d’open space ne mènent qu’à des relations sans lendemain : les personnes interrogées sont plus nombreuses à confier qu’est née une vraie histoire d’amour (32%), que celles ayant eu une histoire purement physique (27%). Revers de la médaille d’une relation née au bureau, elle a tendance à évoluer dans la discrétion. 75% des personnes ayant eu une aventure dans l’univers professionnel l’ont gardé secrète.

*Étude par e-mailing auprès de 120.000 utilisateurs de la base MisterTemp entre le 9 et 12 janvier 2018.


Retrouvez cet article sur capital.fr


L’intérêt de porter de beaux costumes en été
Témoignage : « Les banques ne sont pas un endroit pour les codeurs »
Les conseils de Robert Half pour partir en vacances sans stress
Tester la convivialité, une technique qui fait ses preuves dans le business

Leave a Reply

— required *

— required *