Management — 21/12/2017 at 11:00

Les forces attendues d’un jeune manager en banque

by

girl2

Jeune manager du secteur bancaire, pour que la force soit avec toi et que tes missions réussir tu puisses, certaines armes posséder tu devras.

Agilité & adaptabilité : des clés dans un contexte en mouvement

Bien que galvaudé, le terme d’agilité souligne bien les enjeux auxquels sera inéluctablement confronté un jeune manager dans le secteur bancaire. De par les évolutions rapides et régulières des réglementations (Bâle III, IV, …), des marchés financiers ou encore des outils et technologies. De par les modifications parfois profondes des organisations et des modes de management aussi.

La capacité à s’adapter rapidement à un contexte souvent mouvant sera sans conteste une force. Il faudra en effet pouvoir accepter au niveau managérial des changements structurants réguliers, avec des impacts sociaux parfois forts et trouver les meilleurs compromis pour les faire accepter aux équipes et ainsi assurer le fonctionnement optimal du service.

Une curiosité sans bornes pour une plus grande maîtrise des sujets

Etre toujours à la pointe de l’information, c’est primordial. Le jeune manager devra tout connaître de l’actualité financière et économique, des produits et services proposés par son établissement tout en étant au fait de l’offre de ses concurrents ou encore des dernières tendances de secteurs d’activité divers et variés sur lesquels ses clients évoluent.

Dans un environnement changeant, il est en effet essentiel de rester à l’écoute des évolutions du marché si l’on souhaite pouvoir anticiper, et ainsi préserver ses équipes. La presse spécialisée (Financial Times, Bloomberg, MorningStar, Reuters, …), les conférences et colloques seront dans cette optique de réels appuis.

La connaissance avancée des produits et des nouvelles normes et réglementations, au même titre que la maîtrise des outils (programmation Access, Macro, VBA, etc.) seront pour le jeune manager un gage de crédibilité et de légitimité auprès des équipes, favorisant le leadership naturel et l’adhésion de tous.

La capacité à faire travailler ensemble des équipes aux objectifs différents

Là encore, le contexte actuel en Banque implique pour les managers une capacité à faire travailler sur des sujets transverses des équipes aux contraintes et objectifs parfois différents. Le jeune manager devra pouvoir interagir avec des interlocuteurs variés, parfois basés à l’international (la maîtrise de l’anglais et la compréhension de codes multiculturels variés sont alors des prérequis).

Il sera parfois confronté à des résistances de la part de certains membres de son équipe (résistance au changement, difficultés d’adaptation pouvant entraîner frustrations et mal-être) et devra être à même d’identifier les personnes en situation difficile, et de soutenir son équipe. Il faudra pour ce faire parvenir à se rendre disponible et à se montrer, malgré un contexte parfois peu favorable, à l’écoute et bienveillant.


Marie-Hélène Agard a commencé sa carrière comme Consultante au sein de la division Finance de Page Personnel où elle a eu la responsabilité de relancer un bureau en Ile-de-France avant d’intégrer les métiers de la Banque en 2008 et de devenir Directrice de la division Banque puis Assurance trois ans plus tard. En 2014, elle est devenue Directrice Senior et a également pris la responsabilité de la division Public & Parapublic en 2015. Suivez-la sur Twitter ! Article rédigé avec la participation de Camille Pironin, Manager Senior de la Division Banque chez Page Personnel.

Retrouvez cet article sur efinancialcareers.com


Les petits secrets des palaces les plus luxueux du monde
Etre une femme de plus de 45 ans : la double peine pour faire carrière en finance ?
Six bons moyens de s’assurer une belle carrière en finance d’ici à 2020
La science de l’humain, l’essence des cabinets de recrutement

Leave a Reply

— required *

— required *