Économie — 01/11/2017 at 10:00

Voici les premiers impacts de la blockchain sur votre job en finance, secteur par secteur…

by

blockchainis

Dans le cadre de ses travaux visant à renforcer l’attractivité du cadre réglementaire français, l’organisation en charge de développer et promouvoir au plan international la Place financière de Paris et, d’une manière générale, l’industrie financière française, vient de publier un livre blanc de plus de… 100 pages !

Intitulé « Les impacts des réseaux distribués et de la technologie blockchain dans les activités de marché », le livre blanc de Paris Europlace identifie, pour les activités de dépositaire/tenue de compte de titres et pour celles de gestion d’actifs, les impacts de la technologie blockchain et les évolutions législatives et réglementaires nécessaires au développement de son usage.

L’un des premiers pays à légiférer…

Alors que la France concentre d’importants acteurs internationaux dans les activités de post-marché et de droit des titres – trois des dix plus grands acteurs mondiaux dans ce domaine sont français –  la technologie blockchain pourrait conduire à une évolution importante de ces activités. La France est l’un des tous premiers pays à légiférer sur les usages de la technologie blockchain dans ce secteur.

« La blockchain est une technologie potentiellement porteuse d’innovation pour l’industrie financière. Il appartient toutefois au législateur français de maintenir la dynamique qu’il a initiée avec son soutien au développement des Fintechs en France », précise ainsi Hubert de Vauplane, président du Comité blockchain de Paris Europlace et avocat à la Cour chez Kramer Levin Naftalis & Frankel LLP.

« Nourrissant l’ambition de devenir l’un des pionniers du secteur, la France doit se donner les moyens de concevoir une législation audacieuse et évolutive, résolument tournée vers la pratique de la blockchain », poursuit-il. Ainsi, concernant le droit des titres non cotés, le livre blanc considère qu’une adaptation du droit actuel suffit à l’appliquer à l’utilisation de la technologie blockchain.

L’impact diffère selon les activités…

La Blockchain semble trouver dans les activités financières et particulièrement dans les marchés financiers un potentiel important. Les raisons principales tiennent à la baisse du coût de transactions attendue du fait de la diminution du nombre d’intermédiaires. D’autres éléments sont cependant avancés, comme la sécurisation des transactions ou la plus grande rapidité dans le dénouement du cycle des transactions.

Voici donc, secteur par secteur, un bref résumé de l’impact de la blockchain sur votre job en finance :

Activités du Marché primaire : adieu les IPO, vive les ICO !

Depuis déjà plusieurs mois, fleurissent aux Etats Unis ou ailleurs des offres publiques d’une nature nouvelle, non pas tant parce qu’elles portent sur des start-up mais parce qu’elles s’effectuent sous forme de crypto-monnaies, comme le Bitcoin (BTC) ou l’Ether (ETH). D’où leur nom : Initial Coin Offering (ICO), en référence aux Initial Public Offering (IPO). Les levées de fonds sont faites en ligne sur des sites spécialisés.

Activités de Trading : un impact majeur… mais à long terme

La possibilité d’utiliser la blockchain pour les activités de trading dépend de multiples facteurs. Néanmoins, on peut s’attendre à ce que la mise en œuvre des apports de cette technologie sur d’autres segments de la chaîne de valeur ait un impact majeur sur les activités de trading.

Notamment, en réduisant les frictions au niveau de la post-négociation, la blockchain devrait avoir un impact tant sur la demande que sur l’offre de capitaux, en incitant un nombre croissant d’émissions de capital sur les marchés et en augmentant l’investissement et les échanges sur les instruments en circulation et donc les volumes négociés.

Activités de post-marché : pas de révolution à court terme

La blockchain peut également simplifier le schéma traditionnel d’organisation et de fonctionnement des activités de post-marché. Cela dit, de nombreux chantiers restent à régler avant que la blockchain ne vienne remplacer les outils informatiques existants dans les activités de post-marché.

Qu’il s’agisse des questions juridiques, opérationnelles ou de gouvernance, tous ces sujets doivent être examinés sereinement. Tout ceci va prendre du temps : pour la BCE, la révolution du post-marché n’est pas envisageable à court terme et le processus d’utilisation de la blockchain sera sans doute graduel et fonctionnera parallèlement avec les outils existants.

Activités de Gestion d’actifs : nombreux projets en cours

Le livre blanc explique que la blockchain pourrait apporter des réponses intéressantes aux sociétés de gestion qui expriment depuis longtemps la nécessité de mieux connaitre leurs investisseurs finaux, mais aussi de mieux contrôler la distribution des organismes de placement collectifs.

Retrouvez cet article sur efinancialcareers.com

Les rockstars de la Silicon Valley
Procès Jérôme Kerviel : la rédemption organisée
Comment transformer sa petite entreprise en réseau franchisé
Plus De Femmes Entrepreneures Et De Jeunes Créateurs Grâce Au Crowdfunding

Leave a Reply

— required *

— required *