Économie — 09/11/2017 at 12:30

JPMorgan: Les robots pourraient provoquer la ‘prochaine grande correction’

by

IA

JPMorgan dit que l’innovation technologique comme le big data et l’intelligence artificielle pourraient provoquer la prochaine grande correction sur les marchés.

La firme remarque que les conditions financières sont en “surchauffe”, ce qui a déjà créé une situation où il y a peu de place pour l’erreur.

                  ——————-

Apparemment, trop de progrès technologique peut être une mauvaise chose… du moins dans les premières phases d’une révolution.

C’est l’avis de JPMorgan, qui estime que les cycles du marché peuvent parfois devenir les victimes de leur propre progrès. 

De nouvelles idées et techniques émergent, susceptibles de générer une “grande volatilité”, qui fait venir de nouveaux participants pas assez préparés ou informés pour savoir immédiatement ce qu’ils sont en train de faire, dit JPMorgan. L’entreprise avertit sur les terribles conséquences qui peuvent en résulter à court terme et pointe vers deux domaines-clé d’innovation qui pourraient conduire à des problèmes. 

“Cela conduit ensuite à des excès et des corrections avant qu’une meilleure gestion et expertise ne conduisent les innovations à être incorporées dans la vie économique et financière quotidienne,” écrit Jan Loeys, responsable de l’allocation d’actifs chez JPMorgan, dans une note à ses clients. “Aujourd’hui, l’innovation concerne surtout les big data et l’IA (intelligence artificielle), qui transformeront un jour ou l’autre très fortement la société, mais pourraient aussi facilement devenir le cœur de la prochaine grande correction.”

Mais les big data et l’IA ne seront pas suffisants pour achever ce qui a été historiquement un marché solide, avec des actions qui sont dans leur neuvième année d’un marché haussier. D’autres tensions doivent agiter le marché, et JPMorgan les voit venir de ce qu’elle appelle une “surchauffe financière.”

Un exemple de cela est une transaction qui implique de vendre à découvert la volatilité des actions, ou le fait de parier contre des mouvements en Bourse. C’est l’un des marché les plus saturés en ce moment, et les experts mettent en garde sur ce qu’ils voient comme des suppressions artificielles de fluctuations de prix qui pourraient se défaire à tout moment.

JPMorgan est notamment préoccupé par les valorisations élevées de certains titres, les écarts d’obligations “investment grade” et les rendements des obligations à haut risque. L’entreprise note qu’une fois que les investisseurs auront goûté au succès, ils continueront à courir après les recettes, même quand une bulle spéculative commencera à se former. 

“La vitesse de ces améliorations et la flambée des prix est à la fois exaltante et effrayante,” écrit Loeys. “Plus vite il y a une reprise, plus on est heureux, mais plus on devrait s’inquiéter d’une éventuelle liquidation.” 

Alors qu’est ce que l’entreprise pense que vous devriez faire? Commencez par éliminer des postes ou couvrez-vous contre les risques, même si le marché à l’air invincible. S’ils ont raison au sujet d’une prochain correction, vous serez heureux de l’avoir fait.

Retrouvez cet article sur Business Insider France


 

Classement 2014 Forbes/Bloomberg : top 20 des milliardaires les plus riches du monde
Ces 10 Françaises qui dominent la finance en Europe
America Inc. au sommet de la hiérarchie boursière
La course à la taille s'intensifie dans le marché secondaire du non-coté

Leave a Reply

— required *

— required *