Entreprise — 28/07/2017 at 08:00

Ce managing director de Goldman rejoint un fonds géré depuis les tropiques

by

Goldman Sachs

Will Morgan, managing director Equity Research chez Goldman Sachs, vient de quitter la banque d’investissement américaine pour un fonds de taille beaucoup plus modeste, sous la direction de Terry Smith, star du fund management.

Voilà sans doute un nouveau signe que les analysts seniors se détournent de plus en plus des grandes banques au profit du buy-side. A l’origine de cette tendance, l’entrée en vigueur dans les prochains mois, de la directive MiFID II, qui s’apprête à bouleverser le système des commissions de recherche pratiqué par les banques d’investissement. C’est dans ce contexte que Will Morgan a rejoint au début du mois Fundsmith et ses 11,4 milliards de livres (près de 13 milliards d’euros), qui emploie 16 personnes à Londres.

Diplômé en économie et politique de l’Université de Bristol en 2000, avec d’excellentes notes, Will Morgan avait intégré le graduate programme Asset Management de Goldman Sachs. Après un passage par le marketing, puis les ventes, il s’était finalement fixé en Equity Research dans la banque d’investissement. Il avait au cours de ces dix-sept années occupé plusieurs postes seniors, assurant entre autres la codirection Insurance Research et la direction européenne de la division Bâtiment et matériaux de construction. Il était durant ses deux dernières années chez Goldman Sachs directeur adjoint de la division Industries, particulièrement impliqué dans les secteurs de l’automobile, l’aérospatiale et la défense, les biens d’équipement, le bâtiment et les matériaux de construction.

Fundsmith n’est autre que le fonds d’investissement créé en 2010 par Terry Smith, grand nom du secteur – considéré, au même titre que Neil Woodford, comme l’une des « stars » de la gestion d’investissement, capable de conserver son portefeuille de clients en quittant de grands noms de la banque pour lancer sa propre structure. D’après les données enregistrées auprès de la Financial Conduct Authority, Fundsmith emploie un peu plus d’une quinzaine de personnes dans ses bureaux londoniens de Cavendish Square, à Marylebone. N’espérez pas cependant y apercevoir Terry Smith… il a quitté la City en début d’année pour gérer son navire-amiral, Fundsmith Equity Fund, depuis l’île Maurice, loin du « bruit » de Londres.

Retrouvez cet article sur efinancialcareers.com

UBS risque la mise en examen en France
La Bourse ICE veut contraindre les pratiques de trading à haute fréquence
La gestion passive américaine sort gagnante de 2014
Interview avec une nouvelle pépite française : « Couriier, les Coursiers High-Tech »

Leave a Reply

— required *

— required *