Entreprise — 02/03/2017 at 08:00

Déception suite à la divulgation des bonus fixed income chez SocGen

by

girl10

Les traders fixed income de SocGen ne s’en sont pas si mal sortis en 2017. Comme le montre le graphique ci-dessous, ils ont réussi à augmenter leurs revenus plus que leurs concurrents dans la plupart des autres banques, y compris les banques américaines qui dominent le marché. Dans les circonstances, ils s’attendaient à être bien payés. Des chasseurs de têtes disent que cela n’a pas été le cas.

« SocGen a annoncé hier leurs bonus et cela n’a pas été bien accueilli dans le desk de Londres », indique le responsable d’un cabinet de recrutement dans le fixed income. « L’enveloppe est en baisse d’environ 5%, mais les juniors semblent être les principaux touchés car ils se plaignent d’avoir vu leur bonus baisser de 30% à 40% l’an dernier. Il est probable que l’argent se soit concentré sur les rangs seniors ».

SocGen n’a pas souhaité faire de commentaires sur les bonus, mais un autre chasseur de têtes spécialisé dans le fixed income a confirmé cette baisse. « Les bonus chez SocGen ont été assez catastrophiques », précise-t-il. « Nous avons parlé à quelques personnes qui n’ont rien touché et nous estimons que plusieurs personnes sont menacées [de licenciements] ».

SocGen n’a pas la réputation de payer généreusement. En 2015 (dernière année pour laquelle les chiffres sont disponibles), le ‘preneur de risque’ moyen de sa banque d’investissement a gagné 795 k€ contre 833 k€ chez BNP Paribas et plus d’un million de dollars auprès des principales banques américaines. Néanmoins, les chasseurs de têtes affirment que les traders fixed income de SocGen espéraient être récompensés après leur bonne année.

Les bonus décevants font suite à l’engagement pris en mai 2016 par SocGen consistant à réduire les coûts de sa banque d’investissement de 220 millions d’euros supplémentaires. La récente présentation de la banque faite aux investisseurs indiquait que près de la moitié de ces réductions était encore à venir. Bien que SocGen ait déclaré qu’elle entendait maintenir sa présence à Londres après le Brexit, on peut se demander si les faibles bonus dans le fixed income ne sont pas destinés à encourager les départs volontaires – faisant ainsi économiser à la banque des indemnités de licenciement. « C’est comme s’ils essayaient de secouer le cocotier », indique un chasseur de têtes. « Sauf qu’ils risquent de perdre certains de leurs meilleurs juniors ».

 


Source : Sarah Butcher, efinancialcareers.com

Bonus et rémunération : les banquiers français les mieux traités sont…
Le paradoxe BNP Paribas CIB : menace sur l’emploi en Europe et recrutements massifs aux US
Qui sont les Français promus managing directors chez Goldman Sachs?
La conquête spatiale des start-up

Leave a Reply

— required *

— required *