Management — 12/12/2016 at 12:00

Top 10 des financiers français parmi les plus influents de la City de Londres

by
Michael and Yoël Zaoui

Michael, à gauche, et Yoël Zaoui dans l’édition française de Vanity Fair.

Brexit ou pas, vous rêvez comme beaucoup de financiers de faire carrière à la City de Londres ? Les exemples de Français qui ont traversé la Manche et sont devenus des figures incontournables de la finance londonienne abondent.

A partir de différentes sources internationales (Vanity Fair, Fortune, Board Studios, WanSquare,… ) nous avons dressé le Top10 de celles et ceux qui, des institutions financières à la banque d’investissement en passant par la gestion d’actifs, et sans oublier  les fintechs et les boutiques de corporate finance, ont réussi à se hisser au sommet de leur hiérarchie.

Retour sur ces parcours gagnants dont vous pourriez vous inspirer pour faire partie vous aussi un jour de ce ces frenchies qui brillent au firmament de la City tout en cultivant l’art de la discrétion :

1. Xavier Rolet, CEO du London Stock Exchange

Avec le projet de fusion LSE/Deutsche Börse, Xavier Rolet aura été l’un des Français les plus en vue à la City de Londres au cours de l’année 2016. Diplômé de Kedge Business School, c’est grâce à une bourse du Rotary, qu’il part étudier à l’Université Columbia à New York au début des années 80. Xavier Rolet est embauché chez Goldman Sachs à New York où il travaille 10 ans, puis fait carrière dans plusieurs grandes banques internationales dont Kleinwort Benson et CSFB.

Il entre chez Lehman Brothers à New York en 2000 et sera nommé directeur général exécutif de la filiale française en 2008 qu’il redressera jusqu’à son rachat par le japonais Nomura Holdings. En 2009, il rejoint le conseil d’administration de la Bourse de Londres où il succède à Clara Furse à la tête du groupe.

2. Serge Harry, membre du comex du London Stock Exchange

Diplômé de l’ISG Paris, titulaire d’une maîtrise de science économiques et d’un 3ème cycle banque-finance, Serge Harry est passé par la Sicovam (aujourd’hui Euroclear France) avant de devenir directeur général délégué de la Bourse de Paris, puis, de 2000 à 2007, directeur financier d’Euronext. Il fut alors nommé responsable groupe de la stratégie de Nyse Euronext puis PDG de BlueNext, la Bourse de la négociation des crédits carbone.

Au sein du LSE, il est notamment conseiller du directeur général du groupe et s’occupe de la France, du Benelux et de l’Allemagne.

3. Franck Petitgas, 55 ans, dirigeant de Morgan Stanley

Franck Petitgas figure cette année dans le classement de Vanity Fair des 50 Français les plus influents dans le monde. Ce diplômé de l’ESCP a effectué toute sa carrière à l’international, et a rejoint Morgan Stanley en 1993 après avoir travaillé pour S. G. Warburg & Co, une banque d’investissement londonienne qui est tombée dans le giron d’UBS.

Depuis fin 2012, Franck Petitgas est co-responsable de la banque d’investissement chez Morgan Stanley avec Mark Eichorn, basé aux Etats-Unis. Passionné d’art, cet expatrié depuis toujours est chairman de la Tate Foundation à Londres, qui groupe les fonds venus des donations, finance les acquisitions et les expansions futures des Galeries Tate.

4. Isabelle Ealet, Global Co-Head of Securities, Goldman Sachs

Isabelle Ealet est classée cette année dans le Top 50 mondial des femmes les plus influentes (hors US) réalisé par Fortune, où elle se hisse à la à la 29e place. Formée chez Total, elle devient trader sur le pétrole en 1991 avant de rejoindre Goldman Sachs où elle devient partner et prend la tête du business commodities. Depuis 2012 jusqu’à aujourd’hui, Isabelle Ealet est co-responsable de la “Securities Division” qui regroupe les activités fixed income, devises et action qu’elle dirige depuis Londres.

Cette année, elle a également rejoint le conseil d’administration de Goldman Sachs International en tant qu’executive director, consolidant ainsi sa réputation comme l’une des femmes avec le degré de séniorité le plus élevé au sein de la banque et l’une des femmes les plus en vue dans la finance mondiale.

5. Ludovic de Montille, BNP Paribas, chairman of BNP Paribas UK

Diplômé de HEC (1977) et de l’ENA (1982), cet inspecteur des Finances a travaillé pour le Trésor (1982-1995) puis a été directeur général et administrateur des groupes Rivaud et Terres Rouges avant de rejoindre en 1977 Paribas à Londres comme debt capital markets officer puis dix ans plus tard à Paris où il est nommé en 2000 senior investment banker en charge des principaux clients corporate.

En 2007, retour à Londres où il est nommé director de BNP Paribas UK puis chairman en 2011. Preuve de l’importance du réseautage, Ludovic de Montille a successivement été membre du Corporate Board of the Royal Academy of Arts (2009), de l’International Regulatory Strategy Group of the City of London(2008), du Supervisory Council to TheCityUK (2010) et du Board of the British Bankers’ Association(2011).

6. Olivier Allard, Head of Capital Markets chez Natixis London

Diplômé de Paris I Panthéon-Sorbonne et de Supelec, Olivier Allard, a successivement été consultant en management chez Arthur Andersen (1983), responsable de la syndication (1987) puis de l’origination obligataire au CCF, directeur de la stratégie et secrétaire du conseil de gérance chez Demachy Worms & Cie (1993), co-responsable des marchés obligataires primaires et secondaires et de la structuration chez CDC IxisCapital Markets (1998).

Il débarque à Londres une première fois en 2002 comme Managing Director en charge du Debt Corporate Finance pour la France chez Bear Stearns, puis revient en France comme Senior Banker au FIG au sein de CDC Ixis Capital Markets (2004), adjoint du responsable mondial (2009) puis responsable mondial (2010) des institutions financières et du secteur public de Natixis avant d’être nommé en 2012 responsable des marchés de capitaux de Natixis… de nouveau à Londres.

7. Nicolas Moreau, directeur de Deutsche Bank AM depuis Londres

Candidat déçu à la succession de Henri de Castries à la tête d’Axa, Nicolas Moreau est depuis octobre 2016 membre du conseil d’administration et responsable de Deutsche Asset Management où il officie depuis la capitale britannique. Diplômé de l’Ecole polytechnique et du Centre d’études actuarielles (CEA), Nicolas Moreau a été auditeur chez Arthur Andersen (1988) avant de rejoindre en 1991 le Groupe Axa.

Il y occupera différents postes avant de devenir directeur général puis président non exécutif d’Axa Investment Managers, directeur général groupe d’Axa UK, membre du conseil d’Axa UK plc, membre du comité de direction du groupe puis directeur général d’Axa France et chargé de la supervision des entités internationales Axa Assistance et Axa Global Direct.

8. Jean-Charles Sambor, ‎Deputy Head Emerging Markets Debt, ‎BNP Paribas Investment Parners

L’entité londonienne de BNP Paribas Investment Partners a recruté fin juillet Jean-Charles Sambor comme Responsable adjoint obligations émergentes. Diplômé de l’Ecole normale supérieure (ENS), d’un MA en sciences économiques internationales à l’Université Pierre Mendès-France et d’un Master en philosophie à Université Paris IV Sorbonne, Jean-Charles Sambor a débuté sa carrière à la Société Générale comme analyst marchés émergents Asie et Afrique, puis Senior VP au sein de l’équipe marchés émergents de Trust Company of the West (TCW) à Los Angeles, avant de devenir MD et responsable des obligations des marchés émergents et marchés frontières d’Everest Capital, et directeur régional Asie-Pacifique puis CEO de l’Institute of International Finance (IIF) APAC Ltd à Singapour.

9. Les frères Michael et Yoël Zaoui, fondateurs de Zaoui & Co

Après avoir respectivement passé 22 ans chez Morgan Stanley et 24 ans chez Goldman Sachs à diriger les activités M&A à l’échelle européenne et mondiale, Michael et Yoel Zaoui ont décidé à l’été 2012 de lancer ensemble leur boutique Zaoui & Co. Cette dernière qui d’après l’Autorité des services financiers (Financial Services Authority) ne compte que six employés à Londres figure pourtant pour la deuxième année consécutive figure dans le Top20 des plus gros deals M&A en Europe.

A son actif : le mariage des cimentiers Lafarge et Holcim, l’opération stratégique de L’oréal avec Nestlé ou encore de GlaxoSmithKline avec Novartis. Régulièrement, Yoel Zaoui délivre de précieux conseils aux étudiants pour travailler dans les M&A, comme il l’a fait en début d’année à la London School of Economics Alternative Investments Conference.

10. Philippe Gelis, CEO & co-fondateur de Kantox

Philippe Gelis est classé 2ème dans le classement des 10 personnalités incontournables dans la fintech londonienne par la société new-yorkaise Board Studios. En 2016, il fait partie des leaders économiques de demain selon Choiseul 100 France. Diplômé du Master en Stratégie et du MBA en Finance d’Entreprise de Toulouse Business School, Philippe Geliss évoluait au sein de Deloitte comme consultant en stratégie et management avant de fonder Kantox, la place de marché d’échanges de devises pour PME et ETI qui, en mai 2015, a annoncé une levée de fonds d’un montant de 10 millions d’euros.

 

Retrouvez cet article sur efinancialcareers.com

 

Les gestionnaires de fortune suisses sont-ils devenus « has been » ?
Les 20 meilleures astuces de banquiers pour concilier vie pro et vie perso
FIFA versus traders: qui gagne le plus ?
Le risque singulier d'être bon au travail

Leave a Reply

— required *

— required *