Comment les hedge funds ont tiré parti de la crise de 2008

girl2
Depuis le krach financier de 2008, l’industrie des fonds d’investissements spéculatifs a affiché une croissance avoisinant les 10% par an. En cause, des efforts de transparence et de réduction des risques, explique l’association professionnelle des hedge funds.

Alors que l’économie mondiale ne s’est pas encore complètement remise de la crise financière de 2008, les hedge funds affichent une croissance insolente. Publiée fin janvier, l’étude de l’association professionnelle Alternative Investment Management Association (AIMA) et des analystes agréés de la Chartered Alternative Investment Analysts (CAIA) souligne les changements fondamentaux connus par cette industrie ces dix dernières années. À commencer par la perception-même des hedge funds.

Risqués, les placements en hedge funds ?

“Aujourd’hui, les hedge funds sont reconnus pour leur gestion du risque”, assurent en effet les auteurs de l’étude. Tandis qu’ils étaient perçus comme “hautement spéculatifs et très risqués” en 2008, ces fonds de placements privés conçus pour diversifier les portefeuilles d’investissement classiques seraient aujourd’hui “largement répandus”, observe Jack Inglis, Pdg d’AIMA, dans un communiqué. Moins volatiles, plus transparents, les produits des hedge funds attirent une plus large catégorie d’acteurs.

 “L’industrie a gagné en maturité”

“Les produits proposés par les hedge funds ont évolués, l’industrie est devenue plus mature”, avancent les auteurs, insistant sur la capacité de ces fonds à “offrir une plus grande protection contre les retournements du marché que les autres classes d’actifs”.
Ainsi, 80% des investisseurs institutionnels interrogés par l’organisme de statistiques Preqin estiment que le retrait d’un hedge fund de leur portfolio accroîtrait leur exposition au risque.

À ces efforts s’ajoutent les changements réglementaires depuis la crise de 2008 et l’influence croissante des investisseurs institutionnels en demande de transparence,souligne l’étude. Un ensemble de facteurs ayant permis de “rendre le système moins opaque”.

Des placements spéculatifs pour particuliers

C’est ainsi que les hedge funds ont séduit une nouvelle classe d’investisseurs: les fonds de pension. “Aujourd’hui, cette industrie financière manage plus de 700 milliards de dollars investis par les fonds de pension publics et privés et largement plus de 2.000 milliards de dollars des investisseurs institutionnels”, calcule Jack Inglis.

Cerise sur le gâteau, les efforts de ces fonds de placement en matière de réduction des risques et de transparence ont été tels qu’ils développeraient à présent des produits pour les investisseurs particuliers, notent les auteurs de l’étude.

Revenus record pour les investisseurs

Conséquence de l’augmentation des allocations, les revenus distribués aux investisseurs par les hedge funds ont atteint près de 1.500 milliards de dollars nets de frais entre 2005 et 2015. En dépit des pertes de 306 milliards de dollars enregistrées en 2008, la décennie est celle de performances record pour l’industrie des hedge funds.

La Tribune

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*